Poursuivre des études après le BTS

VENEZ CONSULTER AU BUREAU K1 LA LISTE DES LICENCES-PRO PROPOSEES EN FRANCE ET DANS LES DOM/TOM

 

Poursuivre ses études après un BTS ou un DUT ?

Faiblesse des salaires et manque de perspectives de carrière poussent chaque année plus de 70% des titulaires de DUT et 20% à 30% des diplômés de BTS à poursuivre leurs études supérieures. Plusieurs options:

Se spécialiser en un an
Certains STS et IUT proposent des spécialisations : certificats d'école, diplôme d'université (DU) ou diplôme Européen d'Etudes Supérieures en Marketing International (DEESMI)... Aucun de ces diplômes n'est reconnu par l'État.

A l'Université
Les titulaires d'un BTS ou d'un DUT peuvent opter pour un cursus pratique, avec la licence professionnelle ou rejoindre la filière classique : licence-master. Il n'existe aucune équivalence entre les deux premières années de licence et le BTS ou le DUT, mais dans la pratique, titulaires de BTS ou de DUT sont souvent dispensés de suivre la première année d'études universitaires. Les demandes sont traitées par chaque faculté au cas par cas.

En école de commerce ou d'ingénieurs
Par le jeu des admissions parallèles, les titulaires d'un BTS comptabilité et gestion des organisations, management des unités commerciales, DUT TC ou GEA peuvent intégrer une école de commerce en troisième année d'études (sur cinq), à condition de réussir une série d'épreuves (QCM, synthèse, etc.). Côté écoles d'ingénieurs, BTS et DUT représentent 14% des effectifs. Ils peuvent entrer soit en première année d'une école en trois ans, soit en troisième année d'un cursus en cinq ans. Attention, ces poursuites d'études sont réservées aux meilleurs.

 


Poursuites d'études : à la fac
Une certitude : les DUT prolongent plus souvent leurs études que les BTS. Il n'empêche : tout dépend du bac d'origine (les titulaires d'un bac général sont plus nombreux à la faire que les bacheliers technologiques), du niveau scolaire (ce sont les meilleurs qui font le plus souvent ce choix) et même du milieu social (plus les élèves sont issus d'un milieu défavorisé, moins ils continuent). Dans tous les cas, les opportunités sont nombreuses.

Les licences générales.
Première étape avant un master professionnel, les licences attirent de plus en plus de titulaires d'un bac + 2. Quatre DUT sur dix s'y engagent, et affichent un taux de réussite de 72 %. Si ces poursuites d'études sont moins fréquentes côté BTS (un sur cinq), ceux-ci n'ont pas à rougir de leurs résultats : 64 % de réussite.

Les licences professionnelles.
Les quelque 1 800 licences pros accueillent surtout des BTS (45 %) et des DUT (32 %). Les deux tiers de ces cursus concernent le secteur des services et plus particulièrement la gestion et le commerce, et un tiers l'industrie (BTP, énergie, production industrielle) et l'agriculture. Les DUT ont un avantage : ces licences se déroulent souvent dans les mêmes sites universitaires que les IUT.

Les DU (diplômes d'université), DCG (diplôme de comptabilité et de gestion)...
Les DU s'adressent principalement aux titulaires de DUT, même s'ils admettent parfois quelques BTS. Le DCG attire beaucoup de BTS comptabilité et gestion des organisations.

Poursuites d'études : en école
Les écoles d'ingénieurs.
Les étudiants ayant déjà un BTS ou un DUT en poche représentent aujourd'hui 16 % des effectifs des écoles d'ingénieurs. En 2007, plus de 3 000 d'entre eux ont accédé à une école d'ingénieurs - la grande majorité était titulaire d'un DUT. Les BTS peuvent avoir plus de difficultés aux concours, car les épreuves dans les matières théoriques les pénalisent.

Les écoles de commerce et de gestion.
En 2007, 5 200 titulaires de BTS et de DUT ont poursuivi en école de commerce, dont plus de la moitié a ¬intégré une école dont le diplôme était visé - ESC (école supérieure de commerce), etc. Un nombre qui augmente régulièrement depuis dix ans.

Les écoles spécialisées.
Plus de 200 écoles proposent une formation en deux ou trois ans après un bac + 2 en transport, tourisme, communication, arts... Attention : si certaines sont appréciées des recruteurs, d'autres n'apportent guère de plus-value en termes de poste et de salaire par rapport à un bac + 2.

 

 

 

ESPACE RESERVE AUX ETUDIANTS DES STS SIO2 ET TC2 du LGT Joseph GAILLARD

Questionnaire sur la poursuite d'études en Licence professionnelle(Licence-pro)

https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?fromEmail=true&formkey=dGVWN1FZMzE1LURRU0xUUjJab2ZvdWc6MQ

Vous êtes le 73378ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×